Newsletter Décembre Janvier 2017/18

L’édito

Chères toutes, cher tous,

Juste avant les fêtes, quelques lignes pour revenir sur deux récentes actualités.

D’une part, Santé Publique France a publié fin novembre les derniers chiffres de l’infection par le VIH en France. 6000 personnes ont découvert leur séropositivité en 2016 : ce chiffre est malheureusement le même qu’en 2015. De la même manière, si le nombre de découverte baisse pour ce qui concerne les hétérosexuels, il ne diminue pas en ce qui concerne les hommes ayant des relations sexuelles avec les hommes, qui représentent 44% des découvertes. Ces chiffres ne sont certes pas ceux de 2004 (7900 découvertes), mais ils sont à peine différents de 2009 (6300) : ils nous rappellent que l’infection par le VIH reste un problème important en France, qui « résiste » malgré les actions menées.

D’autre part, la journée mondiale du VIH (1er décembre), parmi de nombreuses manifestations, a été l’occasion que la ville de Grenoble s’engage (via l’association des Elus Locaux Contre le Sida) vers le contrôle de l’épidémie à l’horizon 2030. On peut espérer que cet engagement préfigure celui d’autres villes de l’Arc Alpin ; surtout, il est en résonance avec la perspective qu’est en train de se donner notre COREVIH : pour 2030, aller vers zéro nouveau cas d’infection par le VIH, zéro cas d’évolution vers le stade SIDA, et zéro discrimination. Et en parallèle : réduire l’incidence des autres IST …

Au vu des chiffres de 2016, justement, sommes-nous trop ambitieux ? S’agit-il d’un objectif inatteignable ? Les commissions travaillent dessus, et nous en rediscuterons en plénière le 11 janvier : mais je pense que c’est en visant de tels buts que nous serons à la hauteur des enjeux de dépistage, de traitement, et d’information.

Bonne fin d’année à toutes et tous,

Olivier Epaulard, Président du COREVIH arc alpin