Newsletter été 18

 

 

L’édito

 

Voilà c’est l’été… Le VIH, les IST ne prennent pas de vacances, les comportements préventifs et de réduction des risques se relâchent un peu plus... 

 

D’après un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales, entre 1666 et 4000 personnes auraient pu être traitées préventivement contre le VIH grâce à la PrEP si l’Agence du médicament avait autorisé sa mise sur le marché.

 

L’accès à la PrEP reste insuffisant en France, c’est certain. Environ 7000 personnes y ont recours mais combien restent dans l’ignorance de ce mode de prévention ? Combien doutent de son efficacité ? Pas tant clinique mais parce que ça vient bousculer des décennies du « tout préservatif ».

 

L’intégration du changement de paradigme de la prévention semble tarder. Voilà déjà 8 ans, que nous sommes dans une approche bio médicale de la prévention et les réticences sont toujours présentes lorsqu’il s’agit de la PrEP ou du TasP.

 

Pour quelles raisons ? Des raisons éthiques ? Morales ? Economiques ? 

 

Qu’est ce qui fait que nous en soyons encore à tenter de faire réfléchir à défaut de convaincre de la pertinence de la PrEP pour les populations particulièrement exposées au VIH ?

 

La question de la PrEP continue de diviser la communauté médicale, les autorités sanitaires, les associations de lutte contre le sida, et pendant ce temps, les contaminations se poursuivent…

 

Voilà c’est l’été… 12 juillet 2018, la France est en finale… 20 ans après 1998.

Voilà c’est l’été…. 12 juillet 2018, nos engagements pour des territoires sans sida sont plus que jamais d’actualité…. 22 ans après l’arrivée des trithérapies.

 

Alors vers des Alpes sans sida, c’est maintenant !

 

Sylvie Vanderschilt, Vice-Présidente du COREVIH arc alpin, Coordinatrice Sida Info Service