Réforme des COREVIH 2017 - que disent les textes?

Le 1er juin 2017, la nouvelle mandature des COREVIH commence. Quels sont leur mandat, leur périmètre, leur objet et leurs modalités d'action?

Le décret portant modification a été publié le 30 avril 2017 au Journal Officiel.

Il stipule que les COREVIH deviennent des Comités de Coordination  de la lutte contre les infections sexuellement transmissibles et le virus de l'immunodéficience humaine: Les IST rentrent donc dans le périmètre des COREVIH.

Ils passent par ailleurs, sous l'autorité du directeur de l'ARS et non plus sous celle du Ministre.

Concernant les missions :

  • Aux trois missions existantes, se rajoutent une mission de plaidoyer (ou expertise), et celle d'établir un rapport annuel ;
  • La mission d’amélioration de la qualité et de la sécurité de la prise en charge des patients mentionne désormais clairement la prévention, le dépistage ;
  • La mission de recueil des données épidémiologiques est élargie au recueil des données IST et précise que les COREVIH peuvent aussi collaborer avec les laboratoires et les médecins généralistes.

Concernant les membres :

  • 50 membres titulaires maximum (au lieu de trente) avec 1 ou 2 suppléant ;
  • La première catégorie est élargie aux professionnels de santé ;
  • La seconde catégorie aux représentants de la prévention et de la promotion de la santé ;
  • Le bureau  doit être composé de 2 membres de chaque catégorie (soit 8 membres) + 1 Vice-Président + 1 Président

Le décret précise le rôle du Bureau et les éléments du Règlement Intérieur.

 

·         Parution au Journal Officiel

 

 

 

www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do