Newsletter Avril Mai 18

L’édito

Le PRS Auvergne-Rhône-Alpes 2018-2028 sera arrêté début mai 2018 par le Directeur général de l’ARS et la procédure de consultation prendra fin le 29 avril prochain. A ce jour, la Stratégie Nationale de Santé Sexuelle ne fait pas partie de ce projet si important pour notre région puisqu’il définit les objectifs de l’ARS sur la période concernée, les mesures à atteindre et bien évidemment les moyens alloués.

Les contributions envoyées à l’ARS seront analysées et éventuellement prises en compte…

Eventuellement…. Le cas échéant…. Peut-être…. Le contraire d’assurément… certainement… surement…

Evidemment la santé publique ne se résume pas au seul VIH/Sida, aux hépatites, aux IST, aux progrès thérapeutiques… les avancées pour la réduction des inégalités sociales, de santé, l’avancée notable de la réduction de toutes les discriminations comptent énormément.

Je n’ose employer le mot fin, tant le chemin à parcourir pour y parvenir est encore long et parsemé d’embûches.

 Je m’étonne toujours de constater que rien n’est acquis dans quelques domaines que ce soient, quelques soient les droits concernés. Il convient chaque jour « de remettre l’ouvrage sur le métier » comme on dit. A l’instar des saisons, le printemps revient chaque année, il en va ainsi des cycles. Et puis, les évidences ne s’imposent pas, elles se reconnaissent.

Alors, peu importe finalement, que la stratégie nationale de santé sexuelle se décline dans notre région via le PRS ou pas ... Pourvu qu’elle se décline.

Sylvie Vanderschilt, Vice-Présidente du COREVIH arc alpin