Les violences sexuelles subies sur le territoire français par les femmes migrantes multiplient par 4 leur risque d’infection par le VIH

Selon l’enquête ANRS PARCOURS, qui a étudié le parcours de vie de migrants d’Afrique subsaharienne en France, les violences sexuelles subies sur le territoire français par les femmes migrantes multiplient par 4 leur risque d’infection par le VIH

Selon l’enquête ANRS PARCOURS, qui a étudié le parcours de vie de migrants d’Afrique subsaharienne en France, les violences sexuelles subies sur le territoire français par les femmes migrantes multiplient par 4 leur risque d’infection par le VIH. Les résultats mettent en évidence l’association entre précarité administrative, conditions de vie, violences sexuelles et infection par le VIH chez les femmes d’Afrique subsaharienne ayant migré en France. Ces résultats, font l’objet d’une publication dans le premier numéro de l’année 2018 (1) de la revue The Lancet Public Health.