Newsletter Mars 2018

L’édito

Cher-e-s tou-te-s,

Quelques faits en ce milieu de l’hiver …

Dans ces temps où se redéfinit la politique d’accueil des étrangers en France, l’étude Parcours qui vient d’être publiée (Lancet)  rappelle la réalité des conditions de vie en France des femmes migrantes d’origine sub-saharienne, et la synergie délétère entre violences sexuelles, infection par le VIH (acquise après leur arrivée en France dans 25% des cas), et problèmes de logement. Les COREVIH doivent rappeler aux pouvoirs publics et aux administrations ces réalités, et l’importance de la prévention dans ces populations.

D’autre part, l’ANSM a affiné au début du mois ses chiffres sur les utilisateurs de PrEP (prophylaxie pré-exposition) : la région Auvergne Rhône-Alpes est la 2ème région en volume, derrière l’Île de France ; cela ne fait cependant en juillet 2017 que 560 personnes (et 5352 sur toute la France) … le travail que mène le COREVIH sur une meilleure information des publics de nos territoires devra permettre d’augmenter ces chiffres.

Enfin, l’un des congrès mondiaux centrés sur le VIH (la Conference on Retrovirus and Opportunistic infection, CROI) commence la semaine prochaine : l’occasion que de nombreuses équipes de chercheurs viennent présenter leurs travaux – et aussi un lieu où des prises de conscience massive peuvent se faire … On en reparlera lors de la post-CROI du 27 mars, lors de laquelle nous accueillerons (comme l’an dernier) Mathieu Brancourt de la revue RemAIDES pour discuter des avancées – et des reculs ?

Amicalement,

Olivier Epaulard, Président du COREVIH arc alpin